2017-2018

Juin 2018

  • Les élèves de l'option ont participé à un projet innovant: "De l'écrit à l'écran"
  • Les élèves de Seconde, inscrits en option facultative, gagnent le 1er prix des lycées au concours contre le HARCELEMENT SCOLAIRE.

           Leur clip est diffusé sur le site de l'Académie de Montpellier, à l'adresse suivante:

            http://www.ac-montpellier.fr/cid131265/ceremonie-de-remise-des-prix-du-9eme-concours-non-au-harcelement.html

 

Mai 2018

 

Les Arts Visuels participent au « Concours droits des usagers et de la santé ».

Les Représentants des Usagers du Centre Hospitalier d’Alès ont souhaité participer à ce concours, organisé par le ministère des solidarités et de la santé, en sollicitant nos élèves afin qu’ils captent des « Emotions sous objectifs ».

Il s’agit de faire des photos artistiques, de capturer des émotions, des moments particuliers où l’usager et les personnels soignants sont sous l’objectif. Le but est de démontrer que l’hôpital est un lieu humain, d’aide, de prévention, d’accompagnement, d’éducation à la santé et de soins. Ces photos, valorisant des instants de petits bonheurs, offriront une image plus humaine de l’hôpital et inciteront ainsi les gens à prendre soin de leur santé.

Tous les vendredis durant le mois de mai, les élèves se rendent au CH, dans différents services.

Leur travail sera visible lors d’une exposition prévue durant le dernier trimestre de l’année 2018.

 

Mars 2018

1) Les élèves de l'option facultative et de l'option de spécialité Cinéma Audiovisuel participent au Festival de Cinéma d'Alès, ITINERANCES.

Voir le programme des élèves.

  

 

2) Les élèves d'Arts Visuels participent à la Fête du court-métrage.

 

 

3) Le groupe d'élèves d'Arts Visuels/ et de l'option facultative Cinéma Audiovisuel participent au concours organisé par la Ligue des droits de l'homme, ECRITS POUR LA FRATERNITE, "Ouvrez-moi cette porte où je frappe en pleurant".
Suivi pédagogique: Sophie Therond
​Intervenant professionnel: Renaud Sarabia

Voir les différentes idées.

 

 

Janvier 2018

Un autre groupe des Terminales de Spécialité réalise son court-métrage du BAC, "Aria".

​Lire le SCENARIO.

Lire la NOTE D'INTENTION.

​Lire le DECOUPAGE TECHNIQUE.

Suivi pédagogique: Sophie Thérond
​Intervenant professionnel: Renaud Sarabia

Quelques photos du tournage...


Répétitions au Cratère


​Mise en scène du personnage principal masculin


Le personnage principal féminin sous l'oeil d'une partie de l'équipe technique (François à la caméra et Théo à la lumière)


Renaud Sarabia, l'intervenant professionnel, veille au bon déroulement du tournage


Tournage à l'école de musique

 

Novembre-Décembre 2017

1) Rencontre avec le réalisateur Vincent Tricon (ancien élève de l'option!)

C'est avec plaisir et émotion que les élèves de 1ère/terminale suivant l'enseignement facultatif de cinéma audiovisuel sous la responsabilité de M. Lemajeur ont pu rencontrer le mercredi 15 novembre 2017 le réalisateur Vincent Tricon, diplômé de la FEMIS (département Montage, promotion 2011) et nommé pour le César 2017 du meilleur montage pour le film "Divines" de Houda Benyamina.

Ancien élève du lycée Jean-Baptiste Dumas, Vincent Tricon est revenu sur son parcours puis a échangé pendant près de deux heures avec les élèves qui avaient préalablement découvert son court métrage de fiction "Brûle coeur". Ce film a été tourné en juillet 2015 dans les environs d'Alès et a reçu le soutien financier de la Région Occitanie / Pyrénées Méditerranée ainsi qu'un soutien logistique de la Commission du film Languedoc-Roussillon Cinéma.

Carnet du court métrage

Cette rencontre s'est déroulée en présence d'un acteur du film, Antony Gil, d'une étudiante en L2 Arts du spectacle de l'Université Paul Valéry de Montpellier et de la chargée des actions éducatives de Languedoc Roussillon Cinéma, Amélie Boulard, qui a rendu possible la venue de Vincent Tricon.

 2) Le 01 décembre 2017: Journée de lutte contre le SIDA.

     a) Le groupe d'Arts Visuels de S. Thérond présente ses travaux dans un clip:
 

     b) La 2nde option CAV et le groupe d'Arts Visuels de S. Thérond présentent leurs clips de prévention:


 

3) Début des réalisations des courts-métrages pour le BAC option de Spécialité

 

Le mardi 05 décembre, le premier groupe de la Terminale L, sous la responsabilité de Sophie Thérond et Renaud Sarabia, réalise son court-métrage intitulé Nuances. Le tournage s'est déroulé à Uzès et l'équipe remercie monsieur et madame Establet pour leur chaleureux accueil.


L'équipe de réalisation est au travail. Sous l'oeil attentif de
Lola, la réalisatrice, Elodie vérifie les réglages lumières avec
Mélanie au cadre. Amélie s'assure du bon fonctionnement
du son.


Mise en scène des lieux et de l'actrice principale, Athéna.


Léna maquille et habille Anaïs.


Pendant que Laura et Léna travaillent sur le décor de la
prochaine scène, Renaud conseille le reste de l'équipe.


 

4)  Les ARTS VISUELS participent au CONCOURS FLORILEGE

En décembre 2017, les élèves de 2nde suivant l'enseignement d'exploration arts visuels ont réalisé des travaux pour participer au concours de productions plastiques du "Florilège international des écrivains en herbe francophones", en partenariat avec l’académie de Montpellier, la Fédération internationale des professeurs de français (FIPF), et l’Université Paul Valéry.

Le thème du concours cette année est : Panorama de la jeunesse

Les productions plastiques devaient permettre de répondre à la question :
"Etre jeune aujourd’hui : c’est quoi pour toi ?, en interrogeant et en déclinant la diversité des attitudes, des regards, des goûts, des habitudes, des convictions comme des doutes, des espérances et des créations de la jeunesse du monde contemporain."

Les réalisations des élèves ont utilisé plusieurs techniques : dessinées, photographiques, techniques mixtes...

Groupe de Sophie Thérond: présentation d'une oeuvre collective


 

    Note d'intention du groupe:                                                  

L’œuvre collective que nous choisissons de présenter au concours PANORAMA DE LA JEUNESSE est un ensemble de photos et de dessins qui pourraient appartenir à l’album souvenir d’un jeune ou illustrer son journal intime. Nous faisons figurer ces documents sur un fond orange car cette couleur est le résultat d’un mélange (de jaune et de rouge) comme la jeunesse est elle-même le résultat d’un métissage (entre différentes générations, différentes origines,…).

Chaque pièce sélectionnée met en lumière  un aspect particulier du jeune (un goût, une habitude, une peur, un désir, des rêves, …) . En effet, il est un être complexe et multiple, ce que nous avons voulu traduire par ce photo montage.

          1)      Rôle des technologies :

 *Selfies : sur une des photographies présentes dans ce photo montage, on voit un jeune qui se prend en photo. Il se regarde, ne voit que lui (la légère contre-plongée le montre comme son propre dieu, il est un nouveau Narcisse) et « oublie » la perspective qui lui est proposée. Les tons bleus sont froids car cela accentue sa solitude. (Kilian)

 *Réseaux sociaux : une autre photo illustre la génération Z qui est ultra-connectée. La métaphore du drogué traduit cette forte dépendance. J’ai choisi de mettre dans l’ombre les objets connectés pour traduire le danger qu’ils peuvent représenter. (Léa)

          2)      Les dangers de quitter l’enfance :

 *J’ai choisi d’illustrer la jeunesse avec un ours en peluche et  divers objets addictifs : le tabac, l’alcool et le téléphone portable. Dans ma mise en scène, j’ai travaillé sur le contraste. La jeunesse est, en effet, une période ambigüe. Une part de nous est encore en enfance, a besoin d’amour, de protection et de réconfort (utilisation de couleurs chaudes sur l’ours) et une autre « grandit », se croit immortelle et possède un goût pour les expériences interdites ou dangereuses. (Nina)

 *Mon dessin représente la peur d’être rejetée. La solitude de la jeune fille triste et exclue au premier plan illustre cette idée.  Derrière elle, une bande d’anonymes méchants se moquent. J’ai voulu accentuer leur nombre et donner l’impression que ces êtres entourent et emprisonnent la jeune fille. Le jeune a besoin d’être accepté et aimé. C’est d’ailleurs souvent ce qui l’oblige à faire comme les autres (fumer, boire, suivre la mode vestimentaire…). C’est très difficile pour lui de mettre en avant sa propre personnalité et de s’affirmer. Cela demande du courage. (Emma)

          3)      Entre travail et loisirs :

 *Ma photo est un gros plan sur un sac à dos. Il s’agit de mettre en lumière deux aspects du jeune :

 -le cartable qui représente le goût pour les études car la jeunesse est ambitieuse et désire un bel avenir,

 -les objets dans et autour du cartable sont la métaphore des loisirs et plaisirs : la BD, les DVD, la télécommande d’une chaîne stéréo, la console de jeux vidéos, les lunettes de soleil.

 -les petites figures, en bas à gauche, entourées d’un collier exotique, renvoient à notre envie de voyager ou de tomber amoureux. (Arthur)

 *J’ai également réalisé un dessin surréaliste afin de démontrer que le jeune a de l’ambition. Sa tête est remplie de rêves d’argent et de richesses. Le chômage et les situations précaires nous font si peur qu’il est essentiel pour nous d’avoir les moyens de vivre bien. Nous sommes aussi un peu victimes de la société qui nous pousse toujours à consommer.(Arthur)

 *J’ai choisi de prendre en photo et en gros plan un des repas préférés du jeune : le hamburger et les frites. Le jeune est souvent adepte de fast-food et de la malbouffe. (Félix)

 *Ma photo est une vue, en plongée, de chaussures. Les pieds sont en cercle. Ils illustrent à la fois l’amitié qui est primordiale pour la jeunesse mais aussi la mode dont celle-ci est victime : les jeunes présents sur la photo ont en effet le même type de tennis. (Pauline)

 

          4)      L’engagement :

 *Ma photo date du blocus du 22/11/2017 organisé au lycée  afin de montrer notre mécontentement et notre lutte contre la réforme du gouvernement qui prévoit la sélection à l’entrée à l’université.  Cette photo n’est pas mise en scène, elle est prise sur le vif, à la manière d’un reporter. Elle illustre une jeunesse qui défend ses droits et reste politiquement et socialement engagée. (Manon)

 *Mon dessin représente le visage d’un enfant malheureux. A lui seul, il est l’image de la souffrance que l’on inflige aux enfants dans le monde (à ceux qui meurent de faim, de froid, qui migrent, qui sont battus, victimes de guerre, mal aimés ou abandonnés). Pour moi, ce dessin est donc une allégorie de l’enfance maltraitée en France et ailleurs. (Chelsea)

 *Mon dessin représente la souffrance animale car le jeune est aujourd’hui conscient de ce que l’homme fait endurer aux bêtes (l’industrialisation alimentaire, la maltraitance, les abandons…). Le dessin est simple et sobre. Il pourrait être une campagne publicitaire pour la SPA ou un autre refuge qui protège la condition animale. (Laura)

 

Groupe de Sylvain Lemajeur: présentation d'oeuvres individuelles

Benjamin Lantoine
La lutte contre la solitude

Catherine Nguyen
Ce qui nous affecte le plus

Catherine Nguyen
L'amour

Clara Gaggia
Autres directions

Clara Gaggia
Métamorphoses

Clémence Chambon
Flot d'émotions

 


Clémence Chambon
Ce long couloir


Clémence Chambon
Il y a lui, il y a moi, il y a nous



Les notes d'intention des élèves:    

OPUS N°1 :
NOM PRENOM : LANTOINE BENJAMIN
NOIR ET BLANC
TECHNIQUE MIXTE : DESSIN + PHOTOGRAPHIE
NOTE D'INTENTION : La jeunesse d'aujourd'hui n'échappe pas au harcèlement. Parce qu'il est différent, le jeune est parfois exclu. Même en ayant un mental assez solide, il aura du mal à lutter contre la solitude qui finira par le vaincre.

OPUS N°2 :
NOM PRENOM : NGUYEN CATHERINE
COULEUR
TECHNIQUE MIXTE : DESSIN + PHOTOGRAPHIE   
NOTE D'INTENTION :La jeunesse d'aujourd'hui est partagée en deux, entre bonheur et malheur, entre spleen et idéal. Mais ce qui nous affecte le plus est ce dont on parle le moins.

OPUS N°3 :
NOM PRENOM : NGUYEN CATHERINE
COULEUR
TECHNIQUE MIXTE : DESSIN + PHOTOGRAPHIE
NOTE D'INTENTION : La jeunesse d'aujourd'hui n'échappe pas à l'amour, la magie d'une rencontre représente un enchantement.

OPUS N°4 :
NOM PRENOM : GAGGIA CLARA
COULEUR
TECHNIQUE MIXTE : BOIS + PHOTOGRAPHIE
NOTE D'INTENTION : La jeunesse d'aujourd'hui s'orientent vers des horizons divers : insouciance, folie, rebellion, fragilité, devoirs.

OPUS N°5 :
NOM PRENOM : GAGGIA CLARA
COULEUR
TECHNIQUE MIXTE : DESSIN + PHOTOGRAPHIE
NOTE D'INTENTION : La jeunesse d'aujourd'hui a mille facettes et se métamorphose à vue d'oeil.

OPUS N°6 :
NOM PRENOM : CHAMBON CLEMENCE
COULEUR
TECHNIQUE MIXTE : DESSIN + PHOTOGRAPHIE
NOTE D'INTENTION : La jeunesse. La jeunesse est un flot d'émotions. Un grand trou vide ; le néant. Un lointain flou, incertain. Des erreurs, des faiblesses, des larmes.

Rien de plus que les exaltations de la vie. Trou noir.

OPUS N°7 :
NOM PRENOM : CHAMBON CLEMENCE
COULEUR
TECHNIQUE MIXTE : DESSIN + PHOTOGRAPHIE
NOTE D'INTENTION : La jeunesse est un long couloir. Au loin, c'est le bonheur qui nous attend. A côté, ce sont les ténèbres qui nous attirent. Etrange coïncidence, bien nombreux sont ceux qui s'égarent à vouloir sortir de ce long couloir.

OPUS N°8 :
NOM PRENOM : CHAMBON CLEMENCE
NOIR ET BLANC
TECHNIQUE MIXTE : DESSIN + PHOTOGRAPHIE
NOTE D'INTENTION : Il y a lui. Il y a moi. Il y a nous.

 

Septembre-Octobre 2017

1) Un "Projet Innovant" entre la 1ere L du lycée JBD et les collégiens de Racine

Une rencontre avec le réalisateur Xavier Aliot a été organisée le 21 septembre en salle polyvalente du lycée Jean-Baptiste Dumas d'Alès dans le cadre d'un "projet innovant" qui réunit dans un même travail de réalisation cinématographique des élèves du collège Racine encadrés par Mme Aigoin, professeur d'histoire-géographie, et des élèves de 1ère L2 spécialité cinéma audiovisuel sous la responsabilité de M. Lemajeur, professeur de cinéma audiovisuel.

Ces élèves de collège et de lycée qui travaillent ensemble sur un projet de réalisation innovant ont pu ainsi échanger pendant une heure avec Xavier Aliot, réalisateur spécialisé dans le cinéma d'animation et formateur à "CréaJeux" (école du jeu vidéo à Nîmes).

Xavier Aliot a ouvert la séance en présentant son court métrage d'animation « Exit » (film visible ICI  sur son blog).

Xavier Aliot a ensuite expliqué aux élèves l'importance de "l'écriture à l'image" et a insisté sur l'intérêt du storyboard dans son travail de réalisation.

 

2) LES ARTS VISUELS et la lutte contre le SIDA

 

Le groupe d’Arts Visuels/ Option Cinéma Audiovisuel de Sophie Thérond prépare la journée de lutte contre le SIDA qui aura lieu au lycée le 1er décembre.

A)   D’abord par une rencontre avec Sophie Daveau, infirmière au lycée, qui informe les élèves sur le virus et la maladie.

 

B) Puis par la création de divers travaux qui seront diffusés dans l’établissement à l’occasion de cette journée : dessins, photographies, collages et clips vidéo incitant les jeunes à se protéger.

 Ici, deux personnifications du Virus:

 

 3) Participation au Festival de Cinéma CINEMED

Pour la deuxième année consécutive, le lycée Jean-Baptiste Dumas a été représenté dans la sélection du festival des films lycéens  à Montpellier, à l’ouverture du festival « Cinémed » qui a lieu chaque année à l’annonce des vacances de la toussaint. 10 élèves de terminale L, accompagnés de leur professeur de cinéma audiovisuel, M. Lemajeur, sont partis en train d’Alès le vendredi 20 octobre 2017 direction le Corum de Montpellier pour assister à la projection des 7 films sélectionnés pour la 8ème édition de ce festival des films lycéens. Parmi ces films figurait « Le revenant », court métrage de fiction adapté du poème de Charles Baudelaire et réalisé par Lisa Astier, Yasmin Benrabia, Zia Demy, Thomas François, Anaïs Gibert, Romane Glas, Léna Guiriati, Eliza Jouve, Léa Lecocq et Giorgia Willain. Un grand bravo aux élèves pour cette belle réalisation !


Nos élèves de Terminale posent avant la projection
des courts-métrages.


Ils représentent avec le sourire
les couleurs du lycée.